Le reve

By , August 4, 2017 4:44 pm

665

Faire des cauchemars, ça arrive ?tout le monde. Cela arrive ?tout le monde certes, mais ce n’est pas toujours sympathique. Voici quelques réponses qui rassureront ou pas certains d’entres nous.

Selon certaines traditions le cauchemar est un bon signe et promet un avenir meilleur au rêveur. Ainsi, d’après une pensée commune ?l’Occident, ?l’Inde et au Japon, le cauchemar est bon signe lorsque le rêve idyllique est considér?comme moins bon. Ce courant voit le rêve comme présageant le contraire de ce qu’il symbolise. La mort devient une possible naissance, tandis que le mariage une éventuelle blessure… Au même sujet, une vieille expression anglaise dit que ?rêver de la mort est une bonne nouvelle pour les vivants ».

Le dictionnaire des rêves est très a la mode ces derniers temps. Ce livre, qui, comme son nom l’indique, est organise tel un dictionnaire, offre au rêveur toute une variét?de mots qui lui expliquent son rêve. Selon ces dictionnaires, un peu minimaliste pour ne pas dire de mauvaise foi ?mon goût, chaque objet, sujet symboliserait quelque chose d’autre.

La mort serait symbole de changement. Le divorce ou toute image de roture informerait le rêveur d’une rupture. Mais non pas une rupture avec un conjoint ou une conjointe mais plutôt une rupture avec un style de vie, une façon de penser ou de s’organiser.

Le suicide quant a lui aurait un rapport quelconque avec une rupture affective ou familiale, ou une perte de biens, ou bien encore une certaine détresse du rêveur. Cependant le thème onirique du suicide porte également une valeur positive ou le suicide serait la preuve d’une possible guérison auquel cas le rêveur aurait décid?de changer afin de vivre mieux. De tuer un trait de son caractère, qui, au fil du temps, lui est devenu insupportable.

L’apparition de monstres dans le rêve serait le fruit de différents problèmes que le rêveur se doit de résoudre. Ces personnages terrifiants peuvent également être le symbole d’éventuels ennemis cachés.

Mais réduire le rêve ?un rapport forc? avec la réalit?est une erreur a ne pas faire. Car si Aline et Joseph rêvent de leur propre suicide par exemple, cela ne veut certainement pas obligatoirement signifier que les rêveurs respectifs ont un rapport avec une rupture familiale ou affective par exemple.

Avant la psychanalyse, les rêves avaient une signification prémonitoire. Et le cauchemar représentait donc la venue soit d’une catastrophe soit de son contraire pour ceux qui considérait le rêve comme l’antithèse de la réalit??venir. Mais depuis Freud et la découverte de l’Id et de l’inconscient, l’interprétation des rêves a sans l’ombre d’ un doute (et heureusement) pris une tournure tout a fait différente. Bien plus qu’une prémonition, le rêve est le langage de l’inconscient, la pure expression des différents refoulements et choses interdites auxquelles je n’ose pas forcement toucher durant la journée. Les différentes peurs prennent enfin une forme pendant le rêve.

Les cauchemars deviennent donc l’expression d’une angoisse refoulée ou d’une pensée qui nous parait tellement immorale qu’elle apparaît comme une autopunition via le cauchemar. La preuve la plus évidente en est les cauchemars répétitifs chez les enfants de deux ?cinq ans. Ces derniers, atteints du ?complexe d’Œdipe » n arrivent pas a s’imaginer qu’ils veulent tuer le parent du même sexe et ainsi sont traumatisés durant la nuit par différents cauchemars qui représenteraient leur désir tellement profond et interdit a la fois.Cauchemars…interprétation…refoulement…sujets tabous…désirs…Tellement de sujets auxquels nous seuls, pouvons souvent répondre. Mais voila, hier j’ai rêv?que nue, je jouais avec un monstre vert a pois rouges et aux dents bleues au baccara sur les vagues d’une mer houleuse. Je m’excuse mais personnellement, je n’arrive a y trouver aucune réponse, aucune prémonition,ni aucune peur.Freud, pourrais –tu m’expliquer?

Selon certaines traditions le cauchemar est un bon signe et promet un avenir meilleur au rêveur. Ainsi, d’après une pensée commune ?l’Occident, ?l’Inde et au Japon, le cauchemar est bon signe lorsque le rêve idyllique est considér?comme moins bon. Ce courant voit le rêve comme présageant le contraire de ce qu’il symbolise. La mort devient une possible naissance, tandis que le mariage une éventuelle blessure… Au même sujet, une vieille expression anglaise dit que ?rêver de la mort est une bonne nouvelle pour les vivants ».

Le dictionnaire des rêves est très a la mode ces derniers temps. Ce livre, qui, comme son nom l’indique, est organise tel un dictionnaire, offre au rêveur toute une variét?de mots qui lui expliquent son rêve. Selon ces dictionnaires, un peu minimaliste pour ne pas dire de mauvaise foi ?mon goût, chaque objet, sujet symboliserait quelque chose d’autre.

La mort serait symbole de changement. Le divorce ou toute image de roture informerait le rêveur d’une rupture. Mais non pas une rupture avec un conjoint ou une conjointe mais plutôt une rupture avec un style de vie, une façon de penser ou de s’organiser.

Le suicide quant a lui aurait un rapport quelconque avec une rupture affective ou familiale, ou une perte de biens, ou bien encore une certaine détresse du rêveur. Cependant le thème onirique du suicide porte également une valeur positive ou le suicide serait la preuve d’une possible guérison auquel cas le rêveur aurait décid?de changer afin de vivre mieux. De tuer un trait de son caractère, qui, au fil du temps, lui est devenu insupportable.

L’apparition de monstres dans le rêve serait le fruit de différents problèmes que le rêveur se doit de résoudre. Ces personnages terrifiants peuvent également être le symbole d’éventuels ennemis cachés.

Mais réduire le rêve ?un rapport forc? avec la réalit?est une erreur a ne pas faire. Car si Aline et Joseph rêvent de leur propre suicide par exemple, cela ne veut certainement pas obligatoirement signifier que les rêveurs respectifs ont un rapport avec une rupture familiale ou affective par exemple.

Avant la psychanalyse, les rêves avaient une signification prémonitoire. Et le cauchemar représentait donc la venue soit d’une catastrophe soit de son contraire pour ceux qui considérait le rêve comme l’antithèse de la réalit??venir. Mais depuis Freud et la découverte de l’Id et de l’inconscient, l’interprétation des rêves a sans l’ombre d’ un doute (et heureusement) pris une tournure tout a fait différente. Bien plus qu’une prémonition, le rêve est le langage de l’inconscient, la pure expression des différents refoulements et choses interdites auxquelles je n’ose pas forcement toucher durant la journée. Les différentes peurs prennent enfin une forme pendant le rêve.

Les cauchemars deviennent donc l’expression d’une angoisse refoulée ou d’une pensée qui nous parait tellement immorale qu’elle apparaît comme une autopunition via le cauchemar. La preuve la plus évidente en est les cauchemars répétitifs chez les enfants de deux ?cinq ans. Ces derniers, atteints du ?complexe d’Œdipe » n arrivent pas a s’imaginer qu’ils veulent tuer le parent du même sexe et ainsi sont traumatisés durant la nuit par différents cauchemars qui représenteraient leur désir tellement profond et interdit a la fois.Cauchemars…interprétation…refoulement…sujets tabous…désirs…Tellement de sujets auxquels nous seuls, pouvons souvent répondre. Mais voila, hier j’ai rêv?que nue, je jouais avec un monstre vert a pois rouges et aux dents bleues au baccara sur les vagues d’une mer houleuse. Je m’excuse mais personnellement, je n’arrive a y trouver aucune réponse, aucune prémonition,ni aucune peur.Freud, pourrais –tu m’expliquer?

Leave a Reply

Panorama theme by Themocracy